• helene@helenemontpetit.ca

Tarifs et options de paiement

Tarifs et options de paiement

Tarifs

En général, je travaille soit à l’heure, soit au mot, mais je suis également ouverte à d’autres dispositions.

Pour la traduction, mon tarif varie entre 0,13 $ et 0,20 $ du mot selon les normes courantes pour votre secteur d’activité, le nombre de mots du texte initial, le degré de spécialisation, et le temps alloué pour effectuer le travail. Des rabais peuvent être offerts pour les projets volumineux ou pour le travail récurrent.

J’applique un taux fixe variant entre 20 $ et 40 $/heure pour tous les autres services.

Options de paiement

Choisissez entre l’approche traditionnelle ou l’économie du don (échange gagnant-gagnant fondé sur la confiance mutuelle et la valeur du travail réalisé). Tout paiement ou don peut être effectué au moyen du bouton PayPal sur cette page, par virement bancaire ou par chèque.

Méthode traditionnelle

Cette méthode s’applique aux entreprises et peut aussi être choisie par toute personne devant obtenir une facture pour déduire ses coûts. Veuillez noter que puisque je n’ai pas le statut d’organisme de bienfaisance je ne suis pas en mesure de remettre des reçus pour fins d’impôt.

Un nouveau paradigme : l’économie du don

(N.B.: Ce vidéoclip n’a pas été doublé en français, mais les sous-titres sont disponibles en cliquant sur 1- l’icône d’engrenage 2-Subtitles/CC et en choisissant « French » de la liste déroulante.)

Pourquoi une économie du don ?
  • Parce que chacun de nous devrait pouvoir faire don à la société de ses plus grands talents et de ses meilleures compétences.
  • Parce que les personnes qui suivent leur passion et qui donnent de tout cœur sont plus heureuses et ont tendance à produire du travail de meilleure qualité.
  • Parce que vivre « dans le don » encourage la création et le maintien de robustes communautés et d’une saine interdépendance favorisant la satisfaction des besoins réels de tous.

Le mouvement voulant que l’on consacre consciemment temps et énergie à la création d’un monde plus durable, socialement juste et financièrement équitable est en plein essor.

S’il peut l’être, c’est que contrairement aux principes du bénévolat, ceux de l’économie du don ne préconisent pas de toujours travailler gratuitement, mais de plutôt avoir confiance qu’une forme quelconque de subsistance suivra le don de sa ressource, de son produit ou de son service. Ce retour peut venir de la personne ayant reçu le don initial ou de toute autre personne qui désire appuyer le travail ou « donner au suivant ».

Je crois que le monde a un besoin urgent d’alternatives au système actuel. Ainsi, j’accepte volontiers de travailler avec des particuliers, des organismes caritatifs ou des groupes communautaires qui n’ont pas toujours les moyens de se permettre mes services.

Je suis très reconnaissante à mes clients corporatifs et à tous ceux et celles qui me recommandent à des entreprises. J’apprécie également les personnes qui me fournissent les produits ou les services dont j’ai besoin ou qui contribuent un don d’argent pour m’aider à couvrir mes frais d’opération et de subsistance de base. C’est grâce à leur précieux appui que je peux contribuer à l’établissement des fondations d’une société plus équitable ainsi que poursuivre ma quête de l’heureux mariage d’une vie et d’un travail ancrés dans la philosophie du don.