Rapports et mémoires

English

Rapports et mémoires

Transition NDG – Rapport annuel 2016-2017

Activités
Activités TNDG ReportAu cours de la dernière année, nos groupes et les membres de l’équipe de soutien ont
organisé ou participé à plus de 100 événements. Nous avons représenté la Transition au Forum social mondial de Montréal ; organisé des soupers  vommunautaires-conférences avec des chefs de file de la Transition, de la permaculture et du jardinage urbain ; tenu des ateliers de partage de compétences; nous avons tenu compte de toute piste pouvant enrichir notre  communauté et améliorer sa qualité de vie. Nous avons, pendant plusieurs semaines, tenté l’expérience d’un café éphémère (pop-up). Nous avons amorcé une série de conférences thématiques sous le thème « La Nature en Ville ». Nous avons organisé des trocs et des ventes de bric-à-brac, poursuivi la tenue de nos soirées ciné-discussion, renforcé les liens avec nos partenaires existants et créé de nouvelles alliances.
Nous sommes fiers de ce que nous contribuons à la vie du quartier Notre-Dame-de-Grâce. Nous anticipons avec enthousiasme accueillir de nouveaux membres et continuer à servir la communauté pendant encore plusieurs années.


AQPER – Faire le Québec de demain : Le rôle stratégique des énergies renouvelables
Mémoire présenté à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec dans le cadre de la Consultation sur les enjeux énergétiques du Québec. (En collaboration avec le président-directeur général de l’Association.)

Plus vous regardez loin dans le passé,
plus vous verrez loin dans l’avenir.
Winston Churchill

1. La situation énergétique actuelle
Afin de bien comprendre les possibilités qui s’offrent au Québec en termes d’énergie, il importe tout d’abord de comprendre la progression de la demande énergétique au fil des décennies. La diversité des ressources selon la géographie du territoire et les objectifs de réduction des gaz à effet de serre du Québec suggèrent une répartition particulière des approvisionnements parmi les différentes filières renouvelables.

1.1 L’électrification d’une économie
La mise en chantier des grands ouvrages hydroélectriques a créé au cours des dernières décennies des surplus d’électricité ponctuels qui se sont résorbés à mesure que l’économie prenait de l’essor. En 1950, le Québec comptait moins de 5000 MW de puissance électrique installée (Ministère des Richesses naturelles, 1978). La centrale de la Manic 5 a doté le Québec d’un solde énergétique excédentaire au début des années 1970.

Pour accéder au Mémoire tel que déposé, veuillez cliquer ici.